0
se connecter

Au cours de son processus de production, l’industrie française rejette plus d'un tiers de la matière première qu’elle transforme pour répondre à notre besoin croissant de consommation.

350 millions de tonnes de matériaux finissent ainsi chaque année dans les bennes des usines Françaises. Dans de telles quantités, cette perte représente une ressource pouvant alimenter une multitude de productions. A l’heure où l’extraction excessive de matières premières fragilise les écosystèmes de notre planète, l’exploitation de ces « déchets » apparaît comme une nécessité.

Ces pertes de productions ont un potentiel tout particulier qui transforme nécessité en opportunité.

Les bennes des industriels ne sont pas pleines de lingots de métal, ou de granulés de plastique vierge. Jusqu'à leur mise au rebut, ces matériaux ont été travaillés et usinés, ils ont acquis une forme, une couleur et une technicité. En somme, l’industrie a transformé la matière en objets. Produire à partir de ces déchets, c’est avant tout valoriser le travail déjà réalisé sur la matière. C'est faire du déchet un semi-produit, de son producteur un sous-traitant.

Issues de productions en séries, ces pertes ont une forme récurrente et sont générées quotidiennement. Ces attributs permettent d'intégrer ces déchets au départ d’une nouvelle production sérielle.

Nos meubles vident les poubelles de nos partenaires, tout en préservant notre terre de l’extraction des ressources qui aurait été nécessaire à leur production.

Ils sauvegardent l’énergie dépensée par les industriels à donner une forme à la matière, tout en épargnant celle qu’il faut normalement mobiliser pour donner aux matériaux la forme d’une table, d’une chaise, d’une étagère.

La créativité est le seul déclencheur de cette production à l’impact carbone négatif. Plutôt que de partir d’une feuille blanche, nos designers composent avec des formes préexistantes pour créer des meubles qui existent sans qu’on puisse se poser la question de leur légitimité. Ils existent parce qu’au moment où ils sont dessinés, ils sont en quelque sorte déjà fabriqués.